Segou

segou_ville_702121859

La ville de Segou

Administration
Pays  Mali
Région Ségou
Cercle Ségou
Maire Ousmane Simaga (Cnid)
élu(e) en 20091
Démographie
Population 130 690 hab. (2009)
Population précédent recensement 105 305 hab. (1998)
Taux de croissance annuel moyen 2 %
Géographie
Coordonnées 13° 27′ 00″ Nord6° 16′ 00″ Ouest

Histoire

Les premiers habitants sont des bozos, une ethnie pratiquant la pêche. Sont ensuite arrivés des soninkés, des malinkés puis lesbambaras au xvie siècle.

C’est à Ségoukoro, sur la rive du Niger à 11 km à l’ouest du centre ville actuel de Ségou, que Biton Coulibaly fonde auxviiie siècle le royaume bambara de Ségou. C’est à Ségoukoro que l’on trouve les tombeaux de la dynastie fondée par Biton Mamary Coulibaly, sa propre tombe et la splendide mosquée soudanaise de Ba Sounou Sacko dédiée à sa mère.

Le 10 mars 1861El Hadj Oumar Tall conquiert la ville, oblige la population à se convertir à l’islam et fait construire des fortifications autour de la ville.

Le 13 avril 1862, il part à la conquête de Tombouctou et confie Ségou à son filsAhmadou qui doit se battre contre l’aristocratie bambara.

Le commandant Louis Archinard de l’armée coloniale française entre à Ségou le 6 avril 1890, et s’allie aux bambaras. Le 13 mars 1893, Ségou devient chef-lieu d’un cercle administratif colonial qui regroupait les territoires des cercles actuels de DioïlaBarouéliBlaSégou,MacinaSanKoutialaTominian et une partie du cercle de Koulikoro.

La commune mixte de Ségou est instituée en 1953. Ségou devient une commune de plein exercice par la loi française du 18 novembre 19552. Elle est alors dirigée par un conseil municipal élu par un collège unique dirigé par un maire élu en son sein3.

Administration

Le cercle de Ségou regroupe la commune urbaine de Ségou et 29 communes rurales (Pélengana, Sébougoubou, Konodimini, N’Gara, Massala, Sakoïba, Soignébougou, Cinzana, Samené, Dioro, Farakou-Massa, Kamiandougou, Diédougou, Koumandougou, Bellen, Baguidadougou, Farako, Sama-Foulala, Souba, Digandougou, Katiéna, Fatiné, Diouna, Markala, Dougabougou, Togou, Boussin, Sansanding et Sibila) totalisant 554 villages et quartiers

ZONE D’INTERVENTION

CERCLE DE NIONO

 Commune urbaine de Niono

Macina

Monimpebouou

Boky Wèrè

Diabaly

 Siribala

Dognafry

Alafia

Bourem-Inaly

Lafia

Kayes Koulikoro Sikasso Segou Mopti Gao Tombouctou Kidal Bamako