L’Ambassade du Royaume des Pays-Bas

Royaume des Pays-BasLe plan stratégique multi-annuel 2014-2017 de l’Ambassade du Royaume des Pays-Bas a pour priorité la lutte contre la pauvreté à travers un développement humain durable qui se fera par une gestion efficace et transparente des ressources disponibles et une croissance économique bénéficiant aux plus démunis. La gouvernance et la citoyenneté sont au cœur de ces enjeux et les Pays-Bas considèrent l’amélioration de tous les aspects de la gouvernance et de la citoyenneté comme un élément crucial de la lutte contre la pauvreté. Voici quelques aspects spécifiques auxquels le programme contribuera et qui méritent d’être soulignés :

      • Résilience inclusive

La volonté de EKN d’agir d’une façon alignée sera guidée par une ambition globale d’aider le Mali à restaurer la cohésion sociale et s’engager dans les défis liés au développement comme fixé dans les OMDs et au-delà. Cette ambition donne la direction à toutes les activités de EKN. La population malienne a souffert assez de la pauvreté, de l’insécurité et du manque de justice. C’est pourquoi l’Ambassade a encore une fois choisi le renforcement de la résilience et de l’équité comme vision globale, dans chaque priorité : la résilience des Maliens, des femmes, des hommes, des filles, des garçons, des fermiers, des bergers, des pêcheurs ; la résilience des institutions, des municipalités, des systèmes de justice, .., il s’agit de réduire la vulnérabilité et diminuer les risques. Ceci doit se faire d’une façon inclusive.

Donc leurs partenaires sont de toutes les parties de société, particulièrement ceux qui vivent dans des conditions défavorisées et ceux qui peuvent aider à améliorer la vie des moins privilégiés.

      • État de droit au Mali

L’objectif général de EKN est de travailler à la restauration de l’État de droit au Mali, avec un but spécifique de renforcer la légitimité et la capacité du gouvernement. Afin de réaliser cela, l’Ambassade développe des interventions à travers trois résultats au niveau du pays : un secteur justice effectif, un processus politique inclusif et la sécurité humaine.

      • “Dialogue and Dissent: Strategic Partnerships for Lobbying and Advocacy (DGIS)”.

Le programme GLR s’articulera à ce nouveau cadre politique de DGIS, qui constituerait une valeur ajoutée s’il était mis en œuvre au Mali.

Le but global de ce cadre politique est de renforcer des organisations de société civiles (OSCs) dans des pays à revenu modestes et/ou intermédiaires dans leur rôle de plaidoyer et de lobbyistes. Ceci leur permettrait de se renforcer dans l’accomplissement de ce rôle en synergie avec leurs partenaires et réseaux locaux, nationaux et internationaux afin de contribuer au développement durable, pour tous dans le combat contre la pauvreté et l’injustice.

Dans ce cadre politique le ‘lobbying and advocacy’ est utilisé pour décrire une variété d’instruments et les stratégies qui sont utilisées pour mettre ou garder à jour des agendas politiques, en vue d’aborder les causes structurelles de la pauvreté et l’injustice et en y apportant le changement escompté.

      • Processus politique inclusif

L’Ambassade propose de travailler à la création d’un climat de paix et de sécurité. À cette fin, elle : 1) mettra en place un dialogue intracommunautaire inclusif qui vise à restaurer la paix, 2) renforcera la capacité et la visibilité des pacifistes et 3) améliorera la compréhension des Maliens du fonctionnement de leur administration locale.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Kayes Koulikoro Sikasso Segou Mopti Gao Tombouctou Kidal Bamako