Présentation P GLR

Présentation P GLR

Le contexte de mise en œuvre du Programme de Gouvernance Locale

Ce programme « Jeunesse & Gouvernance & Cohésion sociale » s’inscrit depuis 2015 dans la crise sécuritaire, humanitaire et sociale vécue par les populations du Mali. L’ampleur des conséquences sur les populations et les institutions interpelle une analyse de ses causes profondes et offre une opportunité de refondation du pays basée sur les aspirations des Jeunes et de leur raison de «vivre ensemble» dans un avenir apaisé et constructif.

La force de travail

Il s’agit d’un programme de 6 ans financé à hauteur de 16.77 millions d’euros par l’Ambassade du Royaume des Pays-Bas et mis en œuvre par 4000 Jeunes leaders, parité homme & femme, issus de plus de 2000 associations de Jeunesse dans 180 Communes d’intervention. Ces Jeunes sont accompagnés et coachés par 3 ONG néerlandaises et leurs 14 partenaires locaux qui mobilisent plus de 70 conseillers et conseillères terrain ; ICCO dans les régions de Ségou et Tombouctou, SNV dans les régions de Ségou et Gao/Ménaka et Oxfam dans la région de Mopti.

Objectif global : Contribuer au développement des services sociaux de base

Objectif spécifique: Améliorer la gestion des affaires publiques locales

Résultat 1 : Un mouvement pérenne (une culture) de Jeunes citoyens et citoyennes actifs et engagés dans la gouvernance est en marche ;

Résultat 2 : Les citoyens et citoyennes ont accru leur influence (contrôle citoyen) sur les décisions locales ;

Résultat 3 : Les autorités locales et les OGSP (Organismes de Gestion des Services Publics) sont plus redevables dans la gestion des fonds et des services publics ;

Résultat 4 : Les activités culturelles et sportives et innovantes portés les Jeunes ont augmentés / ont été développés ;

Résultat 5 : Les initiatives de prévention et de gestion des conflits concernant les ressources naturelles et le foncier ont augmenté.

Le pilotage du Programme

Il est assuré par les membres du Consortium SNV, ICCO, OXFAM et l’Ambassade du Royaume des Pays-Bas appuyés par un Conseil Consultatif National de haut niveau, regroupant les principaux Ministères liés aux thématiques du programme dont le Ministère de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction Citoyenne qui en assure la Présidence.

Le mode opératoire du PGLR

Il est construit afin de s’adapter aux situations terrain en appliquant les mesures de sécurité et les principes humanitaires de neutralité, d’impartialité et d’indépendance afin d’éviter d’entrer en conflits avec les forces armés en présence. Jusqu’à date le programme se maintien dans toutes les Communes sous influence des groupes armés parce que les résultats du programme sont produits par les Jeunes résidants de chaque Commune d’intervention.

Innovation : Système d’Information de Transparence (SIT) : https://sit-pglr.com/

Le programme a initié un Système d’Information sur la Transparence (SIT) en ligne qui permet aux élus communaux de communiquer avec leurs populations sur tous les sujets d’importance et de transparence attendus en gestion collective. Ce système est coiffé d’un concours annuel de transparence doté de trois prix attractifs de trente millions de FCFA pour les Communes les plus transparentes selon les critères du système. Ce système a vocation de contribuer à l’émergence d’un système similaire d’envergure nationale.

Les Maisons des Jeunes

Le programme favorise des Maisons de Jeunes, gérées et rentabilisées par les Jeunes par des activités culturelles et sportives dédiées à la jeunesse et appréciées par leurs communautés pour leurs valeurs de cohésion sociale, de transparence, de bonne gouvernance dans un cadre de vie apaisé et sécurisé.

P-GLR

Les commentaires sont fermés.